Damien Lefèvre N° Siret 417 812 054 00027 Code APE 923A activités artistiques
Toutes les photographies et textes sont protégées par le code de la propriété intellectuelle.
Articles L111-1 à L343-4 du CPI
 Rappel une utilisation commerciale ou non commercial peut se faire uniquement avec l'accord écrit de l'auteur


Présentaion   Port-folio
Presse  Le sepctacle
 

Laetitia BRAUGE

" C'est par le détail que l'on voit le tout. "

Contact:E Mail laetitia_brauge@hotmail.com

 

photo: Damien LEFEVRE
main de l'auteur
       Mon écriture est une écriture du détail et de l'extraction. Isoler un élément d'une situation me permet de rendre compte de ce qu'elle est dans son ensemble. Toutefois, je ne tiens pas à ce que le lecteur se représente les événements de la même manière que moi. Au contraire, je cherche à abstraire l'écriture de telle sorte qu'on se l'approprie et qu'on fabrique ses propres images. C'est cette écriture du détail qui n'impose rien au spectateur qui m'a séduite dans les photographies de Damien Lefèvre.
      Par ailleurs, ma démarche est de faire vivre la poésie contemporaine- et toutes formes d'arts qui s'y associent-, de la rendre expressive et accessible. C'est pourquoi nous travaillons actuellement à la projection d'un diaporama-lecture à partir de l'exposition.
 



 Damien LEFEVRE

" la main est l'élément de jonction et de réconciliation entre le travail manuel et le travail intellectuel. "
 


"Automain 1999
 
      C'est en 1993 que j'ai réalisé ma première "automain", c'était un prélude à la série "Effervecenses". Auparavant, j'avais réalisé un ensemble de photographies représentant des mains de musiciens à la demande d'un groupe de Salsa.
Elles ont pris de plus en plus d'importance dans mon travail, elles reflétent la relation à l'autre, à l'art.
      Mon travail avec le peintre Moussa Tiba s'est effectué dans une grande complicité durant toute une année. Cet espace a été pour moi un lieu de réconciliation entre le travail manuel et le travail intellectuel. Ces mains qu'il a fallu dompter pour rendre réelle une idée naturellement immatérielle, cette construction progressive ne se sont pas effectuées sous la forme d'un simple constat de l'évolution d'un tableau, mai j'ai souhaité révéler l'émotion profonde face à ces instants de fulgurance, de tension, de méditation.
      Par ailleurs, la rencontre avec l'écriture poétique a non seulement permis d'élargir à un autre art le sentiment que la main est bien la médiation entre l'idée et sa concrétisation mais aussi de développer un autre point fondamental : le caractère intimiste de la création. En effet, dans cette démarche, chacun investit l'univers intime de l'autre, en rend compte, ce qui crée un échange dynamique entre les trois formes d'arts.