Damien Lefèvre N° Siret 417 812 054 00027 Code APE 923A activités artistiques
Toutes les photographies et textes sont protégées par le code de la propriété intellectuelle.
Articles L111-1 à L343-4 du CPI
 Rappel une utilisation commerciale ou non commercial peut se faire uniquement avec l'accord écrit de l'auteur

 

Présentaion   Port-folio

Notre ville De Chartres

L'Atelier de Coralie Hélaine invite deux artistes chartrains à exposer leur travail photographique et poétique intitulé TEXTUELLES-INDUSTRIES.

  Damien Lefèvre et Laetitia Brauge se sont rejoints sur un projet dans l'ère du temps : comment rendre compte, sur le plan sensible et esthétique, de la difficile entreprise de trouver sa place dans la société, et notamment dans le monde du travail. L'écriture chemine avec les thèmes de la quête d'identité, de la productivité, et de la contradiction pendant que la photographie développe le contexte industriel et l'errance urbaine. La technique du
décalage de mise au point, largement utilisée par le photographe, symbolise avant tout ce que la poétesse appelle la désorientation. Ce point de départ a pour but d'entraîner le spectateur sur un chemin semé d'embûches mais non sans espoir de renaître à soi-même. Le vernissage aura lieu le vendredi 19 mars à I8H, au I rue du Massacre, à Chartres. Des portes ouvertes sont prévues les week-ends du 20-21, 27-28 mars et 3-4 avril de I4H à I8H. Une lecture publique de textes poétiques est proposée le dimanche 4 avril à I6H.
 

ECHO REPUBLICAIN

La poésie illustrée de "Textuelles - Industries"


   La poésie illustrée de "Textuelles - Industries"
Coralie Hélaine accueillera à partir du 20 mars, dans son atelier d'artiste chartrain, une exposition intitulée "Textuelles - Industries". Elle a été réalisée en duo par Damien Lefèvre, à qui l'on doit l'exposition "Regarde-moi lire" qui a habillé les murs de la bibliothèque André-Malraux, et Laetitia Brauge, auteur notamment des textes de "La malle a dit",
petit recueil de contes distribué aux enfants malades à l'hôpital Pasteur, au Coudray.
Dans les faits, l'exposition est née après qu'un chef d'entreprise a commandé à la poétesse un spectacle destiné à revaloriser le travail de l'être humain au sein de la société. Il était alors question de rééquilibrer la part de la vie publique et de la vie privée. Finalement, Laetitia Brauge a écrit et lu des textes dans une mise en scène sobre. Mais une autre idée a germé de cette expérience et elle a par la suite proposé à Damien Lefèvre de réaliser un travail semblable.
 

Le photographe a tout de suite accepté et les deux artistes ,ont commencé à se poser de nombreuses questions sur le sujet.
« Pour que tout le monde s'y retrouve, j'ai pris le parti de ne pas prendre des photos d'usine », explique Damien Lefèvre.
Aux textes empreints de poésie de Laetitia Brauge, le photographe a associé des clichés où le flou domine, à l'image du personnage principal qui se demande pourquoi il est là. Les deux artistes prévoient d'éditer un livre à partir de cette exposition.

BLAISE MARTIN